Fête des 50 ans de sacerdoce et départ à la retraite du père Boris Bobrinskoy

Le dimanche 18 octobre, Monseigneur Gabriel s’est rendu à la crypte de la Sainte Trinité (crypte de la cathédrale), pour la liturgie, pour fêter les 50 ans de sacerdoce du protopresbytre Boris Bobrinskoy, et son départ en retraite en tant que recteur de la paroisse.

JPEG - 388.2 ko

Il était entouré, bien sûr du père Boris, de tous les prêtres desservant la paroisse, ou ayant desservi la paroisse encore présents : l’archiprêtre René Dorenlot, l’archiprêtre Alexis Struve, le hiéromoine Elisée (Germain), le prêtre Daniel Cabagnols, ainsi que de l’archimandrite Syméon (Cossec) de l’archiprêtre Jean Breck, de l’archiprêtre Serge Sollogoub, du prêtre Christophe D’Aloisio, du prêtre André Jacquemot, du protodiacre Joseph Queremaye, du diacre Dominique Beaufils, et du hiérodiacre Athanase (Buk).

JPEG - 338.7 ko

Après la lecture de l’Évangile, Monseigneur a commencé par signaler que le patriarche Bartholomée (que monseigneur Gabriel avait rencontré la veille au phanar) donnait au père Boris sa bénédiction. Monseigneur Gabriel rappela également l’attachement du père Boris à la communion des fidèles et à sa signification, ainsi que sa contribution théologique, notamment sur la Trinité et le Saint-Esprit. « Grâce à vous, cette paroisse a été - et j’espère que continuera à l’être - une mère, pour beaucoup de communautés et de paroisses, francophones, néerlandophones, et même germanophones, dit monseigneur Gabriel. [...] Vous appartenez à ceux qui ont transmis l’orthodoxie, mais une orthodoxie vivante, ouverte, créative, selon la volonté du Seigneur. [...] J’ai beaucoup admiré la façon dont vous avez présidé le collège des prêtres à la crypte. Vous avez toujours vécu avec vos collaborateurs liturgiques cet esprit communautaire qui est si important, qui si cher à l’église. »

Monseigneur Gabriel remercia également la femme du père Boris. Il rappela l’importance de l’épouse du prêtre, "petite mère" (matouchka), toujours présente, toujours discrètement, signalant qu’il donnait fréquemment aux jeunes prêtres, comme modèle d’épouse de prêtre, la femme du père Boris.

Ensuite, Monseigneur Gabriel "accueillit" avec joie et satisfaction l’archiprêtre Alexis Struve en tant que nouveau recteur de la paroisse de la crypte (et donc successeur du père Boris). « Je prie qu’il soit, père Boris - dit monseigneur Gabriel - un recteur tel que vous l’avez été, un frère pour ses confrères dans le sacerdoce, un père pour les fidèles, un vrai prêtre devant l’autel du Seigneur »

Pour terminer sa mention, Monseigneur Gabriel compara l’œuvre pastorale du père Boris à celles des pères Jean Meyendorff et Alexandre Schmemann « ... ces trois personnes qui ont écrit, ont partagé, nous ont ainsi donné une orthodoxie pure. Nous sommes vos enfants, père Boris. Les deux autres sont déjà auprès du Seigneur, vous êtes encore parmi nous ; aidez-nous à continuer à vivre notre foi d’une façon ouverte et créative. Merci pour votre œuvre, et priez pour nous, que nous puissions continuer cette œuvre ! »

Père Boris, prenant la parole à l’issue de la liturgie, répondit que les paroles de monseigneur Gabriel à son égard étaient trop élogieuses. Il poursuivit cette prise de parole pour demander pardon à l’ensemble des fidèles de la paroisse, pour ses divers manquements.

JPEG - 538.3 ko
Le clergé célébrant à l’issue de la liturgie des 50ans de sacerdoce du père Boris Bobriskoy

Au premier rang de gauche à droite : archimandrite Syméon, archevêque Gabriel, protopresbytre Boris Bobrinskoy, archiprêtre Jean Breck, prêtre Daniel Cabagnols.

Au fond, de gauche à droite : prêtre Christophe d’Aloisio, hiérodiacre Athanase (Buk), diacre Dominique Beaufils, archiprêtre Alexis Struve, archiprêtre Serge Sollogoub, archiprêtre Eugène Czapiuck, hiéromoine Elisée, prêtre André Jacquemot, protodiacre Joseph Queremaye.

À l’issue de la liturgie, un buffet, préparé par les paroissiens, fut servi à tous les fidèles présents, au cours de laquelle les fidèles offrirent, avec le père Alexis, un album photos de la dernière semaine sainte à la crypte.

Lire également la mention du site orthodoxie.com à l’occasion du départ en retraite du père Boris.

Le père Boris passera sa retraite de recteur à Bussy-en-Othe.

Retour haut de page
SPIP