Visite pastorale de l’Archevêque Jean de Charioupolis à Biarritz et Saint Sébastien

Le 2 juillet, Monseigneur Jean s’est rendu à la chapelle de Saint Nicolas à Saint Sébastien. Le Père Georges Ashkov, doyen de la région du Sud- Ouest, le père Pantéleimon (Josan), le protodiacre Jean Drobot et son secrétaire André Gudko l’accompagnaient. Selon les statuts de la paroisse de Biarritz, la communauté de Saint Nicolas à Saint Sébastien est une filiale de l’église de Biarritz dans un territoire limitrophe en Espagne. Elle a été créée pour tous ceux qui ne peuvent pas venir régulièrement à Biarritz à cause de leur régime de travail en Espagne. L’Archevêque a reçu un très bon accueil. Les fidèles de la communauté lui ont offert des fleurs, une brioche et du sel portés par les enfants. Monseigneur Jean s’est dirigé vers l’autel pour la consécration du nouvel antimension. Ensuite, Monseigneur Jean a prononcé une homélie ou il a béni les prêtres de la paroisse de Biarritz afin qu’ils continuent d’assumer leur mission pour les orthodoxes résidant sur le territoire limitrophe en Espagne.

Après, il a fait connaissance avec les paroissiens qui en majorité sont ukrainiens. Ils étaient tous très heureux et lui ont offert une chemise ukrainienne. Lors d’un déjeuner avec les fidèles, Monseigneur Jean a raconté comment s’est déroulé le Saint et Grand Concile de l’Église Orthodoxe auquel il a participé.

Le soir, l’Archevêque s’est rendu dans la paroisse de la Protection de la Mère de Dieu et de Saint Alexandre de la Néva, à Biarritz, pour y célébrer les vigiles. La veille, Monseigneur s’était déjà déplacé à Biarritz et avait discuté de la restauration de l’église avec le recteur de la paroisse l’archiprêtre Georges Ashkov, le second prêtre l’hégoumène Pantéleimon, le marguillier de la paroisse Serge Cheloudtchenko et le trésorier Nicolas Ragozin. Monseigneur a également eu une entrevue spéciale avec l’architecte Madame Matveeff. L’Archevêque a été agréablement surpris d’apprendre qu’une semaine avant son arrivée à Biarritz, le Ministère de la Culture a publié le décret du classement définitif de l’église de Biarritz comme monument historique. Le Chef du diocèse a salué le bon travail du Conseil Paroissial et de l’architecte.

Le dimanche 3 juillet Monseigneur Jean a présidé la divine liturgie en concélébration avec le recteur de la paroisse père Georges, le père Pantéleimon, le père Alexis Struve, l’archidiacre Jean Drobot ainsi que du diacre Pascal Scordino. La liturgie fut accompagnée par de très beaux chants. Pendant la liturgie, Monseigneur Jean a commémoré la mémoire (25 ans après sa mort) de Père Jean Baykov que Monseigneur connaissait personnellement. Ce dernier avait été le recteur de la paroisse de Biarritz pendant 20 ans. Les enfants spirituels du père Jean ont remercié l’Archevêque de tout cœur pour cette commémoration.

L’archevêque Jean, lors de son homélie, se souvint des Saints de la terre russe comme Antoine et Théodose de la grotte de Kiev, Serges de Radonej, Séraphin de Sarov, qui ont été des exemples d’amour et de joie pour chacun.

Pendant la divine liturgie, Monseigneur Jean a ordonné diacre, l’étudiant de l’Institut Saint Serge à Paris le lecteur Igor Tatarintsev, pour la paroisse de Biarritz ainsi que pour la communauté de Pampelune en Espagne, qui est également une filiale de la paroisse de Biarritz.

A la fin de la divine liturgie, père Georges a offert à Monseigneur Jean une icône de la Vierge Marie et a remercié l’Archevêque de sa visite. La journée s’est terminée par des agapes fraternelles et chaleureuses autour de notre Archevêque qui a été disponible pour chacun et chacune.

(JPEG)(JPEG)(JPEG)(JPEG)(JPEG) (JPEG)(JPEG)(JPEG)

Retour haut de page
SPIP