Fête de la Dormition de la Mère de Dieu à la Cathédrale

(JPEG)

TROPAIRE (Ton 1)

Dans ton enfantement tu as gardé la virginité, dans ta Dormition tu n’as pas quitté le monde, ô Mère de Dieu. Tu as rejoint la Source de vie, toi qui conçus le Dieu vivant et qui délivres nos âmes de la mort par tes prières.

KONDAKION (Ton 2)

La Mère de Dieu qui jamais ne se lasse d’intercéder pour nous et dont la protection ne pouvait cesser d’être notre espérance ne se laissa vaincre par la mort ni le tombeau, puisqu’elle est la Mère de la Vie et qu’elle a rejoint la Source de la vie : celui qui demeura dans son sein virginal.

Le jour de la fête de la Dormition de la Mère de Dieu, l’Archevêque a célébré la Divine Liturgie avec le clergé de la Cathédrale et une nombreuse assistance de fidèles.

Au cours de son homélie, Monseigneur Jean a commenté différents stichères de l’office des matines en développant la vision théologique de la place de la Vierge Marie dans la théologie orthodoxe.

Afin de prolonger cette réflexion nous vous conseillons de prendre connaissance du livre du Révd. P. Alexis KNIAZEFF, de bienheureuse mémoire, La Mère de Dieu dans l’Eglise Orthodoxe, Paris, 1990 .

Photoalbum 1

Photoalbum 2

Retour haut de page
SPIP