Visite pastorale de Monseigneur Jean de Charioupolis à Grenoble

L’Archevêque a assisté aux Vigiles du samedi soir et a célébré la Divine Liturgie le lendemain. A la Liturgie ont concélébré le recteur de la paroisse, l’archiprêtre André Drobot et le protodiacre de la Cathédrale, Jean Drobot. Le servant habituel de la paroisse et le fils du protodiacre, acolyte de la Cathédrale, ont assuré le service.

Lors de son homélie, pour le Dimanche du paralytique, Monseigneur Jean a rappelé que le Christ était l’eau qui apporte la Vie. Le paralytique, par cette guérison, était comme ressuscité parce que libéré des entraves de sa maladie.

A la fin de la Liturgie, l’Archevêque a fait part de sa joie de retrouver cette paroisse où, il y a 45 ans, jeune prêtre, il a célébré sa première Liturgie de Pâques. Monseigneur Jean a également exprimé son désir de revenir dans un plus bref délai.

La paroisse a été fondée en 1922. L’arrivée de nombreux russes pour travailler dans différentes usines des environs a permis à l’époque de créer une paroisse active. Le dernier prêtre à demeure était le Père Mikhaïl Firsovsky. De 1965 à 1996, la paroisse a été desservie une fois par mois par le clergé de Nice, Monseigneur Roman et le Père Jean Jankin. De 1996 à 2004, elle était desservie par différents prêtres de la Région parisienne. Depuis 2004, c’est le Père André Drobot qui assure un office par mois, aidé depuis deux ans par le Père Alexis Pécheff.

L’iconostase a été peinte par Dmitri Semionovitch Stelletski en 1938. Les fresques qui ornent tous les murs de l’église datent de 1970 et sont l’œuvre de Galina Makhroff. Soucieux de conserver son héritage culturel, quelques paroissiens actifs ont fondé l’Association de sauvegarde de l’église. Diverses actions sont menées depuis plus d’un an pour que le patrimoine de l’église soit connu du plus grand nombre et reconnu par les organes officiels (mairie, région...). C’est dans ce cadre qu’u n album sur les interviews des descendants de la première émigration russe a été présenté à l’Archevêque par un étudiant de l’université Grenoble-Alpes. Ce travail est réalisé dans le cadre d’une convention avec l’association de sauvegarde de l’église.

Après les Vigiles et surtout après la Liturgie, au cours des agapes, Monseigneur Jean a pu échanger avec les paroissiens dans une atmosphère cordiale et chaleureuse. Il a notamment remercié la chorale pour sa participation à l’office et a trouvé les chants très enjoués, dans l’esprit de la période de Pâques.

Archiprêtre André Drobot, doyen du Nord-Est parisien

(JPEG)
(JPEG)
(JPEG)

Pour voir plus de photos

Retour haut de page
SPIP