Rencontre entre délégations des Patriarcats de Constantinople et de Moscou

Une délégation du Patriarcat de Constantinople et une délégation du Patriarcat de Moscou se sont rencontrées, au Centre patriarcal orthodoxe de Chambésy, près de Genève, le 23 janvier 2007, indiquent les agences de presse officielles. Au centre de leur discussion figurait une série de questions ayant trait aux relations bilatérales entre les deux Eglises, en particulier, et aux relations interorthodoxes, de manière plus générale. La situation apparue en Grande-Bretagne à la suite de la réception de S. Exc. l’évêque Basile, anciennement de Sergueïevo, sous l’omophore du Patriarche Œcuménique et son intégration dans l’Exarchat des paroisses de tradition russe en Europe occidentale, devait être également abordée.

La délégation du Patriarcat de Constantinople était composée de S. Em. le métropolite jean de Pergame, du protopresbytre Georges Tsetsis et de l’archimandrite Bartholomée (Samaras), adjoint du secrétaire général du saint-synode ; celle du Patriarcat de Moscou, de S. Em. le métropolite Cyrille de Smolensk et Kaliningrad, président du Département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, de l’archiprêtre Nicolas Balachov et du prêtre serge Govoroune, tous deux membres du même Département.

La proposition d’une rencontre bi-partite entre représentants des deux Patriarcats pour examiner cette question avait été faite par le saint-synode de l’Eglise russe, lors de sa session du 6 octobre 2006, et avait été acceptée par le Patriarcat de Constantinople. Pour sa part, lors de sa réunion du 18 octobre 2006, le Conseil de l’Archevêché, présidé par S. Em. l’Archevêque Gabriel s’était félicité de cette initiative, car il s’est créé une situation douloureuse pour nous tous qui vivons ici, avec peine et amertume, ces divisions. Il avait également exprimé l’espoir qu’une discussion entre les responsables des deux patriarcats - en tenant compte des différents aspects de la situation présente - pourra permettre de diminuer les tensions et de rétablir la concorde dans le respect des normes ecclésiologiques et canoniques de la Tradition orthodoxe (cf. communiqué du Conseil de l’Archevêché N° 18-06).

Retour haut de page
SPIP